La vitamine D du nouveau-né en question…

Après leur naissance, des millions de nourrissons et d’enfants jusqu’à 5 ans reçoivent de la vitamine D. Mais pourquoi? La question se pose et peut inquiéter les parents suite à la mort le 21 décembre d’un nourrisson de dix jours après qu’il a reçu une dose d’Uvestérol D, contre la carence en vitamine D.

Cette vitamine est importante à tous les âges. Sa fonction principale est « d’augmenter la capacité d’absorption de l’intestin du calcium et du phosphore », est-il expliqué sur le site de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Cette absorption permet « d’assurer une minéralisation optimale des tissus minéralisés, notamment os, cartilage et dents » et « de contribuer au maintien des concentrations plasmatiques du calcium et du phosphore ».

 

Le dosage dépend de l’alimentation de l’enfantsoleil-enfant

On trouve de la vitamine D dans quelques aliments, en particulier les poissons gras. L’exposition au soleil reste le meilleur moyen de faire le plein de cette vitamine. Selon une étude américaine publiée en 2003, 10 à 15 minutes d’exposition tous les jours en juin, juillet, août pourraient suffire à acquérir la quantité suffisante de vitamine D pour toute l’année.

Les nourrissons ont besoin d’être supplémentés en vitamine D, faute de pouvoir être exposés au soleil et d’acquérir cette vitamine via leur alimentation. Sans cette supplémentation, l’enfant risque de développer un rachitisme qui peut conduire à des déformations, des fragilités osseuses et des retards de croissance.

 

Mode D’administration

Ce médicament, qu’on administre avec une pipette doseuse, doit être donné avant la tétée ou le biberon, l’enfant doit être assis et pas allongé… En fait, c’est souvent en maternité que ça se passe, parce que ce sont des traitements initiés dès la naissance, et que c’est au personnel en maternité d’expliquer aux jeunes mamans comment faire en sorte que leur bébé puisse prendre cette pipette. Ce n’est pas toujours facile.

Les pipettes-doseuses en question.

Tant que le nourrisson ne fait que téter, on ne peut pas lui donner de médicament à la cuillère ou en comprimé ou gélule. On recourt alors à la pipette doseuse, introduite dans la bouche, ou au flacon compte-gouttes. Dans ce dernier cas, on fait tomber les gouttes sous la langue ou on les dilue dans un peu de liquide. De nombreux médicaments courants (Doliprane, antibiotiques…) ont une présentation avec pipette doseuse destinée spécifiquement aux nourrissons. « Nous n’avons pas de raison d’être inquiets pour les autres médicaments qui s’administrent avec une pipette« , a affirmé la ministre de la Santé Marisol Touraine sur RTL, en raison de modèles de pipettes différents et d’une texture de médicament également différente.

 

Ainsi, jusqu’à 18 mois, comme le rappelle la Société Française de Pédiatrie, de la vitamine D est donnée quotidiennement aux nourrissons. Le dosage dépend de l’alimentation de l’enfant. Le lait infantile est souvent enrichi en vitamine D contrairement au lait maternel. De 18 mois à 5 ans, deux doses trimestrielles en novembre et en février doivent être données, toujours selon les recommandations de cette Société.